AccueilDossiersL'effet Vertigo > L'architecture comme météorologie <

L'architecture comme météorologie

À l'occasion de son intervention au symposium du festival Agora, Philippe Rahm avait développé sa vison d'une architecture fondée sur un déséquilibre thermique et une asymétrie climatique. Entre écologie et esthétique, nous publions quelques extraits visuels de cette pensée en acte.
www.philipperahm.com

Astronomie domestique

Louisiana Museum, Danemark, 2009
Philippe Rahm Architectes / Collaboration Graphique d'Amy O'Neill

Dans ce prototype d'appartement, deux groupes de lampes, disposés en diagonale dans l'espace, sont programmés selon un thermostat réglé sur un différentiel de 16°C à 19°C (groupe de lampes haut fluo-compact) et 15°C à 18°C (source incandescence en bas de l'espace). L'asymétrie provoque l'apparition d'une sorte d'astronomie intérieure, avec ses latitudes d'intensités lumineuses et ses longitudes de températures de couleurs, ses altitudes de températures. Les thermostats génèrent une temporalité lumineuse en allumant ou en éteignant les lampes en fonction des températures mesurées, générant des cycles intérieurs astronomiques, faits de jours incandescents et de nuits fluo-compactes.

Hormonorium

Pavillon suisse, 8e Biennale d'Architecture de Venise, 2002
Décosterd & Rahm, Associés / Avec une collaboration musicale du groupe Air (J-B Dunckel-N. Godin)

L'Hormonorium est une proposition pour la conception d'un nouvel espace public. Il s'appuie sur la disparition des limites physiques entre l'espace et l'organisme révélée par la biologie et les neurosciences. Dépassant la médiation visuelle et métrique, établissant une continuité entre le vivant et le non-vivant, il ouvre à l'invisible, aux déterminations électromagnétiques et biologiques, en se dessinant selon deux éléments immatériels : la lumière et l'air. La lumière est augmentée à 10 000 lux. À une telle intensité, elle stimule la rétine, laquelle transmet à la glande pinéale des informations entraînant une diminution de la sécrétion de la mélatonine. Le taux d'oxygène de l'air est diminué de 21% à 14,5% correspondant au taux que l'on trouve en altitude, aux environs de 3000 m. L'espace raréfié en oxygène engendre une augmentation du taux d'érythropoïétine (EPO). L'Hormonorium est une architecture infra-fonctionnaliste, un lieu où la visibilité s'élargit dans les hautes et les basses longueurs d'ondes du spectre lumineux, dans l'invisibilité des compositions chimiques de l'air.

Météorologie d'intérieur

Centre canadien d'arhitecture, Montréal, 2007
Philippe Rahm Architectes
Avec une collaboration littéraire d'Alain Robbe-Grillet

Météorologie d'intérieur est une étude sur les possibilités d'introduire dans l'habitat intérieur des notions de météorologie comme éléments formels et programmatiques de l'architecture. L'espace intérieur se compose non plus comme un espace artificiel, homogène et fonctionnel, mais comme une atmosphère fluctuante et sensuelle. Aux notions traditionnelles de l'architecture de couleurs, de structures, de matériaux, se superposent les notions de température, de lumière, d'humidité relative qui deviennent de nouveaux outils de la composition architecturale. Météorologie d'intérieur est un espace d'apparence neutre, mais dont les variations de lumière, d'humidité et de température créent en réalité une véritable richesse de situations et de diversités spatiales qui sont ensuite interprétées sans limite pour donner lieu à de nouvelles manières d'habiter.

Commentaires

Aucun commentaire n'a été soumis pour cet article.

Commenter cet article

Les commentaires sont modérés. Ils n'apparaîtront pas sur ce site tant qu'ils n'auront pas été approuvés.
Prénom *
Nom *
Email *  ne sera pas rendu public
Veuillez entrer ici le mot ou le nombre tel qu'il apparaît dans l'image. Ceci vise à prévenir les abus.*.Si vous ne pouvez lire toutes les lettres ou chiffres, cliquez ici. Image CAPTCHA pour prévenir l'utilisation abusive
Commentaire *