Accueil > Prospectives <

Prospectives

Conçu à l'Ircam, OMax est un programme intelligent capable d'écouter de la musique, d'apprendre à en jouer et à en produire. Une singulière expérience qui nous place au cœur des interactions entre l'homme et la machine.Dans cet entretien qu'il nous a accordé, Frédéric Bevilacqua fait le point sur les recherches menées à l'Ircam sur la captation des gestes musicaux et dansés, et sur les applications artistiques de ces recherches. Un terrain riche où se mêlent recherche scientifique et création.Voilà plus d'un quart de siècle que mon esprit ne cesse d'être préoccupé, hanté même, par cette invention qui, un autre quart de siècle auparavant, a provoqué une fissure dans le monde de la musique : celle de l'électronique.Si l'étude sert à apprendre la musique, que nous apprend-elle sur celle-ci ? La question se pose aux compositeurs du XIXe siècle quand le romantisme, épris d'expression, impose au geste instrumental d'atteindre aux extrêmes du possible sonore.Aux XXe et XXIe siècles, devenue un genre canonique à l'instar de la "sonate" ou le "prélude", l'"étude" reste un terrain de jeu privilégié des compositeurs pour expérimenter de nouvelles techniques d'écriture et de nouveaux instruments. Bref panorama, de Debussy à nos jours en passant par Ligeti.L'extension du domaine sonore qui caractérise aujourd'hui la musique contemporaine n'est étudiée systématiquement par aucun traité d'orchestration. Comment élaborer un tel outil ? Le compositeur Yan Maresz pose les jalons d'un immense chantier.